Haut de page du site Internet CIDD RGE

CIDD - RGE

Le Crédit Impôt Développement Durable

 a évolué pour devenir le Crédit d'Impôt

Transition Energétique.

CIDD - 1/3

Du CIDD au CITE

Le CIDD (Crédit Impôt Développement Durable) a évolué pour devenir le CITE (Crédit d'Impôt Transition Energétique).

 

Le crédit d’impôt transition énergétique concerne les travaux d’économie qu’il est possible de faire sur l’énergie et les solutions équipements d’énergie renouvelable. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er septembre 2014 (dispositions issues de l’article 3 de la loi de finances initiale pour 2015) et a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016 (article 106 de la loi de finances initiale pour 2016).

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes et limite le rejet de CO2 dans l’atmosphère. Les énergies renouvelables permettent de lutter contre les gaz à effet de serre. Les énergies renouvelables correspondent aux énergies fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux.

Une jeune femme avec des lunettes de soleil devant toute une série de panneaux photovoltaïques

Le soleil : Le soleil est une source d'énergie gratuite et inépuisable. Les technologies telles que le solaire photovoltaïque et le solaire thermique permettent de transformer l'énergie solaire captée en électricité.

 

Le vent : les éoliennes génèrent des forces mécaniques ou électriques. L'énergie éolienne est produite par des aérogénérateurs. Ceux-ci captent grâce à leurs pales l’énergie cinétique du vent. Elles entraînent un générateur qui produit de l'électricité d'origine renouvelable.

 

La chaleur de la terre : la géothermie permet d’exploiter une ressource inépuisable : la chaleur stockée sous la surface de la Terre. Noyau solide (6370 km de profondeur) : 4200 °C, Noyau liquide (5200 km de profondeur) : 3500 °C, Manteau (2900 km de profondeur) : 3000 °C, Croûte terrestre (30 à 60 km de profondeur) : 1000 °C.

 

Les chutes d’eau : l'eau accumulée dans les barrages constitue une énergie potentielle qui entraîne une turbine. Celle-ci est accouplée mécaniquement à un alternateur afin de convertir l’énergie mécanique en énergie électrique.

Les marées : la lune et le soleil ont un effet gravitationnel sur les océans. Cet effet entraîne les marées. La différence de hauteur d’eau entre la marée haute et la marée basse, dans les zones littorales de fort marnage, constitue une énergie. Il s’agit de l’énergie marémotrice.

 

La croissance des végétaux : Les végétaux « peuvent remplacer » le pétrole dans la majorité des «process» de l'industrie chimique. Ils ont l'avantage d'être renouvelables, biodégradables et leur production ne contribue pas ou peu aux gaz à effet de serre.

La finalité du CITE.

Ce crédit d’impôt permet d’inciter des particuliers à effectuer des travaux dans leur logement. Ces travaux de rénovation, à réaliser étape par étape, visent à obtenir une amélioration énergétique apportant une réduction des factures énergétiques et une amélioration du confort thermique. Ce nouveau comportement aura tendance à soutenir les technologies émergentes les plus efficaces en terme de développement durable. La finalité est de faire évoluer les différents marchés vers des standards de performance plus élevée. Il s’agit de réduire d’un facteur 4 nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

  • Cliquer pour entendre la version audio

Haut de page du site Internet CIDD RGE

CIDD - 1/3

Du CIDD au CITE

Le CIDD (Crédit Impôt Développement Durable) a évolué pour devenir le CITE (Crédit d'Impôt Transition Energétique).

 

Le crédit d’impôt transition énergétique concerne les travaux d’économie qu’il est possible de faire sur l’énergie et les solutions équipements d’énergie renouvelable. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er septembre 2014 (dispositions issues de l’article 3 de la loi de finances initiale pour 2015) et a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016 (article 106 de la loi de finances initiale pour 2016).

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes et limite le rejet de CO2 dans l’atmosphère. Les énergies renouvelables permettent de lutter contre les gaz à effet de serre. Les énergies renouvelables correspondent aux énergies fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux.

Une jeune femme avec des lunettes de soleil devant toute une série de panneaux photovoltaïques

Le soleil : Le soleil est une source d'énergie gratuite et inépuisable. Les technologies telles que le solaire photovoltaïque et le solaire thermique permettent de transformer l'énergie solaire captée en électricité.

 

Le vent : les éoliennes génèrent des forces mécaniques ou électriques. L'énergie éolienne est produite par des aérogénérateurs. Ceux-ci captent grâce à leurs pales l’énergie cinétique du vent. Elles entraînent un générateur qui produit de l'électricité d'origine renouvelable.

 

La chaleur de la terre : la géothermie permet d’exploiter une ressource inépuisable : la chaleur stockée sous la surface de la Terre. Noyau solide (6370 km de profondeur) : 4200 °C, Noyau liquide (5200 km de profondeur) : 3500 °C, Manteau (2900 km de profondeur) : 3000 °C, Croûte terrestre (30 à 60 km de profondeur) : 1000 °C.

 

Les chutes d’eau : l'eau accumulée dans les barrages constitue une énergie potentielle qui entraîne une turbine. Celle-ci est accouplée mécaniquement à un alternateur afin de convertir l’énergie mécanique en énergie électrique.

Les marées : la lune et le soleil ont un effet gravitationnel sur les océans. Cet effet entraîne les marées. La différence de hauteur d’eau entre la marée haute et la marée basse, dans les zones littorales de fort marnage, constitue une énergie. Il s’agit de l’énergie marémotrice.

 

La croissance des végétaux : Les végétaux « peuvent remplacer » le pétrole dans la majorité des «process» de l'industrie chimique. Ils ont l'avantage d'être renouvelables, biodégradables et leur production ne contribue pas ou peu aux gaz à effet de serre.

La finalité du CITE.

Ce crédit d’impôt permet d’inciter des particuliers à effectuer des travaux dans leur logement. Ces travaux de rénovation, à réaliser étape par étape, visent à obtenir une amélioration énergétique apportant une réduction des factures énergétiques et une amélioration du confort thermique. Ce nouveau comportement aura tendance à soutenir les technologies émergentes les plus efficaces en terme de développement durable. La finalité est de faire évoluer les différents marchés vers des standards de performance plus élevée. Il s’agit de réduire d’un facteur 4 nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Haut de page du site Internet CIDD RGE
Haut de page du site Internet CIDD RGE

Une jeune femme avec des lunettes de soleil devant toute une série de panneaux photovoltaïques

Une jeune femme avec des lunettes de soleil devant toute une série de panneaux photovoltaïques